Archive pour novembre 2011

2012, ONE STEP BEYOND !

Dimanche 27 novembre 2011

VINSNEWS 37, 04/2011


NOTRE PATRIMOINE EST MONDIAL !

Dimanche 27 novembre 2011

Le pressoir de Montagny est le centre du monde. Vous ne le saviez pas ? Cela paraît prétentieux, dit comme cela, je vous l’accorde….. Alors, je vais le dire autrement…. Le monde entier se trouve à Montagny ! Lorsque vous entrez au pressoir, vous êtes probablement frappés par l’incroyable diversité d’images et d’objets qui s’y trouvent. Ils ont trouvé leur place ici, au fil des ans, d’échanges, de moments gais ou moins gais. Ils sont surtout la vie, notre vie. Lorsque le regard s’est habitué au foisonnement qui l’entoure, il trie, il interroge, il cherche à comprendre, enfin, il classe…Il fait des paires, des ensembles, des familles. Et il est forcément attiré par les couleurs. Les couleurs, au pressoir, sont celles des drapeaux qui y sont pendus, tendus, accrochés. Et là, le visiteur imagine que les vignerons ont beaucoup voyagé et qu’ils ont rapporté ces étendards des nombreux pays qu’ils ont traversés.

Et bien, pas du tout. Ces drapeaux sont le fruit de rencontres. Rencontres multiples, passionnantes, et toutes uniques, qui ont leur anecdote. Il y a quinze ans, nous avions accueilli un vendangeur argentin dont la sœur avait épousé un vaudois. Carlos était un hercule, fin et racé avec lequel nous parlions avec les mains et trois mots d’anglais. Nous lui avions dit que s’il revenait en Suisse, ce serait chouette qu’il nous apporte un drapeau de son pays. Cinq ans plus tard, on sonnait à la porte. Carlos était en voyage de noce…. Et il avait tenu sa promesse. C’est ainsi que cela a commencé. Depuis, les promeneurs norvégiens qui pensaient juste regarder le moût couler un soir de vendange … et qui avaient passé des heures à nous raconter les fjords, ont apporté leur symbole à croix bleue. Les mariés qui souhaitaient absolument la vue de la terrasse pour cadre de leur photo- souvenir et dont les parents de l’épouse avait fait le voyage depuis Tokyo, en tenue traditionnelle….ont envoyé leur pavillon au point rouge. Ces histoires-là, c’est l’amour, le voyage, le folklore.

Un jour, un homme passait devant Montagny. Il cherchait la maison de sa grand-mère, dans laquelle il n’était jamais revenu depuis son enfance. Le voyageur venait de Palestine. Il y était représentant de la Suisse, puisque le terme d’Ambassadeur n’a pas cours là-bas. La discussion s’engagea. Il s’assit au pressoir et raconte pendant des heures à Nicolas la vie, la politique, la guerre. Un an après, il réapparaissait à Savuit un jour de brisolée avec sous son bras deux drapeaux. L’un, noirci, déchiré, arraché à un restaurateur de Ramallah, troqué à la condition qu’il serait accompagné d’un drapeau de la Palestine en bon état. Le second était vert, blanc et rouge,…et neuf. Nous en aurions pleuré.

Il y a aussi les drapeaux rouges. Ceux-là nous ont été rapportés par nos nombreux vendangeurs de l’ex- bloc de l’Est. Polonais, Russes, Tchèques, Slovaques, ils sont venus travailler une semaine à Montagny, y ont laissé les récits de la vie chez eux. La vie avant, la vie maintenant…. Mais toujours, une semaine ici vaut trois mois là-bas. Et comme désormais, ils osent vider caves et greniers des attributs du communisme , ils nous les apportent. Ces histoires-là, c’est la politique, l’Histoire en marche.

Et puis, il y a les petits. Les ressortissants de communautés qui cherchent à préserver leur identité. La Corse, le Québec, la Bretagne plus récemment. Et soudain Martin se sent vraiment Breizh… Ces histoires-là, c’est les civilisations, la culture.

Je vous livre ma préférée, celle à laquelle nous ne nous attendions pas. Un jour, glissée sous la porte de la cave de Savuit, nous avons trouvé une enveloppe qui contenait le drapeau israélien accompagné du mot suivant : « Cher Monsieur, nous avions choisi chez vous le vin pour notre mariage. Lors de cette dégustation, mon frère et sa femme, habitant en Israël, étaient présents. Ils vous avaient promis un drapeau. Presque un après, j’ai le plaisir de vous transmettre ce drapeau assez particulier puisqu’il déchaîne les passions plus qu’un autre. Au plaisir, Hancel. » Nous l’avons suspendu aux côtés du drapeau palestinien….Celle-ci, c’est une histoire de paix.

Et même si ne nous voyagerons probablement pas beaucoup durant le reste de notre vie, nous sommes les citoyens d’un monde dont la carte est tracée sur les parois du pressoir, à Montagny, faisant des murs de ce lieu particulier, une mappemonde humaine unique. Le centre de notre monde de vignerons.

Sylvie Pittet


BIENTÔT NOËL !…

Dimanche 27 novembre 2011

Le dimanche 4 décembre, entre 10h et 18h, se tiendra le Cully Bazar. Le bus Tub y effectuera sa sortie hivernale et vous proposera une petite halte gustative à son emplacement habituel. C’est l’occasion d’arpenter tranquillement les ruelles du chef-lieu de Bourg-en-Lavaux à la découverte des nombreux artisans et créateurs qui y travaillent. Galeries, bijoux, mode et bien d’autres choses encore, qui peuvent donner lieu à des cadeaux originaux.

Le jeudi 15 décembre aura lieu la deuxième édition des Nocturnes de Savuit. Par une soirée que nous espérons moins enneigée et réfrigérée que l’an dernier…, vous pourrez venir déguster une sélection choisie par Nicolas, et commander vos cadeaux si vous le souhaitez, en parcourant les œuvres de Christiane H. Menétrey accrochées aux cimaises de la Grande Salle dès 18h30. Il sera possible de croquer un petit quelque chose et nous vous réservons une surprise pour la fin de soirée, vers 21h30…. Alors, à bientôt !


LE “2011″

Dimanche 27 novembre 2011

Un millésime hors norme ! Commencé par un printemps très chaud et précoce, il subit au mois de juillet, le froid et la pluie. Puis un mois d’août moyen et un superbe mois de septembre. Le froid de juillet a fait croire à la vigne que la saison était peut-être déjà terminée. Mais dès la mi-août, le soleil a inversé cette idée et le raisin a continué à mûrir, mais de manière lente. Alors que, lors d’une année normale, le raisin prend 1 degré œchslé par jour, cette année, il lui fallait deux à trois jours. C’est cette raison qui a fait que les vendanges se sont prolongées du mois d’août pour la récolte du Sauvignon jusqu’à la mi-octobre pour les derniers Cabernets. Et cette année si étrange se prolonge en cave avec des fermentations malo-lactiques très rapides et précoces. Mais ce qui est rassurant, ce sont les premières dégustations de ce 2011. Un fruit très développé dans les spécialités blanches et les rouges. Une matière très présente en bouche qui est la promesse d’un beau millésime. Et surtout, des Chasselas très expressifs et vivants que nous nous réjouissons de partager avec vous.


LE CALAMIN CLOS CAMILLE

Dimanche 27 novembre 2011

Votre serviteur a accompli un de ses rêves avec la réalisation de ce tout premier millésime de Clos Camille Calamin Grand Cru. D’une superficie de 15ha l’appellation Calamin Grand Cru est situé sur la seule commune d’Epesses au cœur du vignoble en terrasse de Lavaux inscrit à l’Unesco. Reconnue depuis des générations comme un terroir d’exception, de part sa proximité au lac, la profondeur des sols, l’exposition idéale au soleil et le rayonnement des murs, le Calamin fût avec son frère le Dézaley, un des deux seuls Grands Crus reconnus officiellement du pays de Vaud.

Notre toute petite parcelle, attenante au Léman, a donc produit, dans les excellentes conditions de 2010, un chasselas riche, velouté et dense.

Cette grande cuvée, Made in Les FDR de la taille à la bouteille, a été vinifiée selon des procédés ancestraux et authentiques à savoir bâtonnage des lies en fûts de chêne, décantation naturelle, sans addition de gaz carbonique à la mise en bouteille.

Ce choix, nous permet aujourd’hui de vous présenter un Chasselas d’une toute autre envergure à l’image des grands bourgognes blancs.

Ce vin comblera les amateurs exigeants, à la recherche d’un vin gras, aromatique et long en bouche. Il s’accordera au mieux avec les plats de poissons et crustacés, les viandes blanches et les fromages affinés.

Les quelques flacons de cette production exclusive et limitée sont disponibles dès aujourd’hui auprès des Fous du Roi.