Archive pour avril 2013

Cully Jazz Festival

Lundi 15 avril 2013


Soirée les Fous du Roi au Cully Jazz Festival

Mardi 9 avril 2013


Vinsnews 42

Lundi 1 avril 2013

Depuis quelques temps déjà, nous vous recevons tous les jeudis de 17 à 19 heures à la vinothèque de Saint-Saphorin. Toute l’équipe des Fous du Roi vous propose de nous transmettre votre adresse e-mail afin de vous envoyer le programme des dégustations qui y seront organisées. La notre étant : info@lesfousduroi.ch

Vous la trouverez aussi sur notre site internet :

www.lesfousduroi.ch

Une sélection d’un vigneron d’ici ou d’ailleurs vous sera présentée avec les commentaires éclairés de nos œnologues. Ce lieu est également devenu une ambassade pour quelques uns de nos amis, très proche de nos activités et qui pourrons recevoir leurs amis à leurs convenances. Ce lieu magique est prêt pour votre visite et pour vous recevoir de la meilleure façon possible, une annonce de votre présence est souhaitée.

Deux autres lieux à Lavaux sont aussi là pour vous, le Pressoir de Nicolas Pittet au Château de Montagny à Aran/Villette et sa cave du Chemin de Praz à Savuit/Lutry.


Quatre heure !

Lundi 1 avril 2013


Lausanne c’est…

Lundi 1 avril 2013

Improbable… Ainsi aurait-on pu qualifier la rencontre entre un vigneron vaudois ne parlant pas la langue de Shakespeare et une journaliste anglaise du National Géographic… Et pourtant ! Arpentant les rues de la capitale à la recherche des visages qui composeraient la riche palette de son futur ouvrage sur la « Lausanne d’aujourd’hui », elle apostropha avec un certain étonnement l’ouvrier occupé à bichonner les souches de la vigne située sous l’Hôtel Lausanne-Palace, une des seules plantées en ville. Elle décida d’en faire le portrait, authentique et bien ressenti, et l’imprima aux côtés d’une soixantaine d’autres, touchants et multiples, qui composent « Rue Centrale », édité à l’Age d’Homme. Lausanne a changé, elle est désormais habitée par une population cosmopolite, jeune et moins jeune, aux accents d’ici et d’ailleurs. Mais Laura Spinney a su inspirer confiance à des interlocuteurs qui se sont livrés avec sincérité au travers de récits où l’humour n’est jamais très loin. C’est la vie, toute la vie qu’on peut lire dans cet ouvrage que je vous recommande vivement… Et pas seulement pour le vigneron !

Sylvie Pittet